Index du Forum

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Humour
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 15, 16, 17 ... 29, 30, 31  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Croquette
Posteur fou


Inscrit le: 28 Mar 2005
Messages: 250
Localisation: Bertrix

MessagePosté le: Lun 28 Nov 2005 10:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing bah... avant que tu ne dises ça, je n'en connaissais aucun ! Wink je ne savais pas que tu venais de cette région ! DSL ! Wink
_________________
Croquette
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
alain guillaume
Posteur des Dieux


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 1009
Localisation: Bourseigne-Vieille / Bruxelles (Forest)

MessagePosté le: Mar 29 Nov 2005 2:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et encore une :

Notre petit gedinnois se met à faire de la piste...

Un peu ou tout à fait couyon, il n'osait guère affronter le public et les ahlètes présents aux compétitions. Il subissait par conséquent des pressions assez fortes qu'il gérait mal à l'approche des départs.

Mais, avec le temps, il avait trouvé une solution alternative : il passait la plus grande partie de la matinée à convaincre (à obliger) les autres membres de la famille à participer avec lui l'après-midi, prétextant incompréhensiblement que l'effort à fournir serait plus facile.

Comme d'ailleurs il interdisait qu'on le dépasse, il gagnait souvent : ce qui prouvait bien que c'était plus facile à deux ! Il poussait même jusqu'à clamer haut et fort que ça avait été trrrrrrrès difficile, témoins à l'appui, et qu'il fallait donc le considérer comme un héros !

Un jour de juillet qu'il n'était parvenu à convaincre personne de participer avec lui, un cousin de son âge rendit visite à la famille. Malheur à lui ! Le cousin se retrouve dans les starting-blocs d'un 80m haies bertrigeois, chaussé de spikes trois fois trop grandes pour lui.

Notre gedinnois, dont le caractère quelque peu teigneux n'est plus à démontrer, était bien décidé à ne pas se laisser battre par son nouvel adversaire. Car, vous l'aurez compris, le cousin pouvait bien participer et servir de faire valoir, mais voler la vedette : jamais ! Les passages de haies catastrophiques du cousin à l'échauffement et son inexpérience finirent par enlever ses dernières craintes et il s'élança comme un damné sitôt le départ donné.

Il prit un peu d'avance sur le plat. Mais, pas plus qu'en cross et comme le cousin, il n'était guère doué pour franchir les haies... Dès le premier obstacle franchi, il sentit déjà le souffle du cousin dans son dos. Il se fit alors rapidement dépasser, puis perdit progressivement le contact.

Quelle ne fut pas sa stupéfaction de constater que, devant la difficulté, le cousin avait lui aussi trouvé une solution alternative: il passait tout simplement à côté de chacun des obstacles qu'il lui étaient présentés. Les officiels qui supervisaient la course, s'apercevant du subterfuge, crièrent aussi fort qu'il purent pour ramener le cousin dans le droit chemin (au propre et au figuré). Et de l'empêcher de zigzaguer sur la piste !

Notre gedinnois reprend alors espoir en voyant que le cousin, forcé de reprendre sa trajectoire rectiligne, ralentissait à vue d'oeil.

Mais le cousin n'était pas encore décidé à s'en laisser conter. Ni une, ni deux, la course touchant à sa fin, il ne fit aucun cas de conscience à reprendre le large en poussant de ses mains les quelques obstacles qu'il lui restait à franchir !

Inutile de vous décrire la rage de notre gedinnois inconsable dont la prétention en avait pris un sérieux coup ! Même la disqualification pour "passage d'obstacle illégal", annoncée par Bernard quelques minutes plus tard, ne put le faire changer d'avis : c'était la denière fois qu'il se servirait des autres pour gagner car, pour lui, il s'agissait bel et bien d'une défaite et il avait pris sa leçon. Il était arrivé après le cousin !

Dans ma mémoire ça ressemble un peu à une course des charlots, avec des cris et des gestes désarticulés en tous sens, mais plus profondément, ça a définitivement changé ma personnalité.


Dernière édition par alain guillaume le Mer 30 Nov 2005 7:41 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
zelezny
Posteur des Dieux


Inscrit le: 28 Mar 2005
Messages: 1258
Localisation: Alle

MessagePosté le: Mar 29 Nov 2005 9:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est bon Alain, on a compris le message, on ne lancera plus avec toi. On sait maintenant de quoi tu as peur ! Very Happy
_________________
Accepter l'idée d'une défaite, c'est être vaincu.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
alain guillaume
Posteur des Dieux


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 1009
Localisation: Bourseigne-Vieille / Bruxelles (Forest)

MessagePosté le: Mar 29 Nov 2005 11:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le temps passe mon cher Didier, le temps passe...

Et puis, si tu ne lances plus avec moi, c'est déjà le regard torné vers l'équipe vétéran qu'il te faut avoir, non ?

Allez, promis, dans les lancer, il n'y a pas d'obstacles!


Dernière édition par alain guillaume le Mer 30 Nov 2005 10:53 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
zelezny
Posteur des Dieux


Inscrit le: 28 Mar 2005
Messages: 1258
Localisation: Alle

MessagePosté le: Mar 29 Nov 2005 11:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Après tout, avec l'âge je deviens philosophe.

Tiens, par exemple, une certitude que ma sagesse m'a fait découvrir. Il te faudra minimum trois ans avant de battre mes records vétérans. Wink

Moralité : Plus on vieillit, plus on devient fort. Very Happy
_________________
Accepter l'idée d'une défaite, c'est être vaincu.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Dominique Delait
Posteur cosmique


Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 693
Localisation: Lavacherie

MessagePosté le: Mar 29 Nov 2005 3:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ca c'est ben vrai! On devient surtout fort bête, mais c'est déjà ça.

Je trouve que notre ami Alain a un style littéraire assez proche du conte de fées, bien qu'on puisse difficilement l'assimiler à l'un des 7 nains. J'aimerais qu'il nous agrémente encore de ses jolies petites histoires du petit gedinnois (qui, soi dit en passant, mesure 2m05 et chausse du 50).
Qu'aurons-nous bientôt? Le petit gedinnois à la plage, le petit gedinnois rat de l'opéra, le petit gedinnois petite maman, le petit gedinnois découvre l'archéologie, le petit gedinnois et le kama-sutra, ...

En voici une : il était une fois l'abominable ogre Pignolus, qui se nourrissait de boulets de canons de 7.260kg dans la forêt de Bertrix. On raconte que l'ogre avalait aussi des seaux entiers de bière afin de faire des rots pantagruéliques pour recracher ses boulets à 14m. Bernard Gillet l'ayant repéré l'engagea au lancer du poids où il atteint sans effort des résultats encourageants. Jusqu'au jour où le petit gedinnois arriva, conseillé par le mage Nostrasaussus et déboulonna l'ogre Pignolus, qui se retira dans les vertes forêts en poussant d'innombrables rots sonores, laissant filer entre ses dernières dents la limaille rouillée des nombreux boulets qu'il avait mangés dans sa jeunesse et qui lui avaient considérablement préjudicié l'haleine et la dentition. Quant à son estomac, il était comparable à Pompéi après l'éruption du Vésuve (les archéologues apprécieront).
Le petit gedinnois, qui était lui bien élevé (quoique on commence à en douter), se contentait de faire rots et pets dans son lit, et décida d'écrire sa vie sur le forum de BBS. Et c'est le début d'une longue histoire ...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
alain guillaume
Posteur des Dieux


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 1009
Localisation: Bourseigne-Vieille / Bruxelles (Forest)

MessagePosté le: Mer 30 Nov 2005 5:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mais oui, mais oui, il faudrait continuer. Mais je n'ai plus d'histoire aussi absurdes en magasin. Excuses, excuses que tout cela me direz-vous...

Et pourtant, voilà qui est dit : des histoires idiotes de ce style, je n'en n'ai plus ! Si ce n'est celles qui versent dans le dramatique... Et qui me font bien rire aujourd'hui. Avec beaucoup, beaucoup, de recul.

Notre gedinnois avait bien grandi. Un jour d'hiver que la piste était couverte de neige, toujours pas disposé à se fatiguer à la course pendant que les autres, eux, boulotaient, il décida de faire quelques fléchettes avec un javelot. Le long de la piste bien entendu.

Les grands enfants ne sont jamais seuls. Un athlète bertrigeois renommé, que l'on appelait "The King", trouva l'idée intéressante. Il se joignit au Gedinnois. S'ensuivit alors un merveilleux ballet de javelots qui, éclairés par une faible lumière (il faisait complètement noir), vire-voletaient au gré d'un vent soutenu.

Le Gedinnois lançait dans le sens du vent et avait donc une maîtrise relative de son engin, mais "The King", en tant que dernier arrivé, était bien obligé de lancer à contre-courant (d'air bien sûr !).

Les courageux couraient toujours... Alors qu'il se préparaient à un départ en masse, la course d'un javelot dessina subitement une volte inattendue et l'engin ensorcelé termina sa course planté dans la piste, entre les mollets d'un jeune sportif horrifié (Dominique Delait ou quelque chose du genre je crois...).

Sans mauvais jeu de mots : quel vent de panique !

Après mûre réflexion, je me demande parfois si on n'a pas loupé une belle occasion cette fois là...

Attention, je précise : une occasion de ne pas faire l'imbécile avec des engins de lancer à proximité de pauvres proies innocentes !


Dernière édition par alain guillaume le Ven 02 Déc 2005 1:21 am; édité 22 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
alain guillaume
Posteur des Dieux


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 1009
Localisation: Bourseigne-Vieille / Bruxelles (Forest)

MessagePosté le: Mer 30 Nov 2005 6:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

D'ailleurs, les rapports entretenus entre ledit Dominique et les engins de lancer étaient très amicaux.

Un jour qu'il discutait en bordure de l'aire de lancer de poids en tournant le dos aux lanceurs, une jeune blondinette dont le domicile jouxtait la piste d'athlétisme s'exerçait avec un poids de 3 kg (Sabrina Wagner).

Vous aurez compris la suite de l'aventure sans qu'il ne soit nécessaire pour moi de m'attacher à en décrire les moindres détails.

Ouille, ouille, ouille, que les parties charnues de l'individu, toutes de béton qu'elles fussent construites, ont dû avoir bien chaud.

Car l'expression ne dit-elle pas : avoir chaud aux fesses quand on est sur le point de se taper un boulet ?

En définitive, Sabrina avait-elle une dent contre lui ? Il faut dire qu'à cette glorieuse époque, le Dom, c'était la bête (j'ai bien dit LA, et non LE !).

Un air de jalousie qui flottait dans l'air ce jour là ?


Dernière édition par alain guillaume le Mer 30 Nov 2005 10:59 pm; édité 12 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
admin
Site Admin


Inscrit le: 28 Mar 2005
Messages: 1068
Localisation: Bertrix-Louvainln

MessagePosté le: Mer 30 Nov 2005 7:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ou une technique d'approche! Laughing
_________________
Seba
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
admin
Site Admin


Inscrit le: 28 Mar 2005
Messages: 1068
Localisation: Bertrix-Louvainln

MessagePosté le: Mer 30 Nov 2005 7:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quand j'ai vu "le petit Gedinnois", je pensais à un athelte petit et frêle...pourtant la derniere fois que je l'ai vu, il était loin d'être frêle (ni petit d'ailleurs....tout comme Antoine qui ne porte pas bien son nom...Si être Petit, c'est mesurer pres de 2m et chausser du 50, mieux vaut pas rencontrer les Grand!)
_________________
Seba
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
alain guillaume
Posteur des Dieux


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 1009
Localisation: Bourseigne-Vieille / Bruxelles (Forest)

MessagePosté le: Mer 30 Nov 2005 9:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et vive le copier-coller. Comme vous le savez, je pratique le karaté. Et là aussi, on raconte des bêtises à tout va... Vous êtes libre de ne pas lire.

Un jour, un homme rentre chez lui avec un chien minuscule qu'il a acheté le jour même et annonce fièrement à son épouse :
- Regarde chérie ! Je t'ai acheté un chien pour te protéger quand tu sortiras toute seule et pour garder la maison. La jeune femme regarde avec étonnement le chien qui est à peine plus grand qu'un lapin et dit à son mari :
- Mon amour, crois-tu vraiment qu'un si petit chien pourra me protéger ? Regarde-le, il n'a pas l'air bien méchant. Il ne ferait même pas peur à un enfant de 2 ans.
- Je sais ma biche, il ne paie pas de mine mais c'est un chien d'une race très spéciale, élevée uniquement au Japon et, tiens-toi bien, il fait du karaté. Viens avec moi dehors je vais te montrer. Une fois dehors, le mari dit au chien :
- Karaté râteau !
Alors le petit chien se précipite sur le râteau qui était au milieu du jardin. Avec ses pattes avant il donne de grands coups sur le râteau, si bien qu'en un rien de temps, le râteau est transformé en un tas de petites brindilles...
Afin de convaincre totalement son épouse, le mari dit au chien :
- Karaté barbecue !
Et l'animal se jette sur le barbecue en briques, lui assène de nombreux coups de pattes. Une minute après, à la place du barbecue il ne reste plus qu'un tas de gravats.
Attiré par le bruit qu'a fait la démonstration un voisin arrive et demande ce qui se passe. Ravie d'avoir désormais un chien pour la protéger, la jeune femme lui explique :
- C'est notre chien, il est incroyable !!! Il fait du karaté !
Le voisin regarde alors le petit chien et dit avec un large sourire :
- Karaté, mes couilles...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Dominique Delait
Posteur cosmique


Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 693
Localisation: Lavacherie

MessagePosté le: Mar 06 Déc 2005 11:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Remarquons au passage que le "petit" gedinnois n'a pas démenti les néfastes manies que je lui prêtais dans mon histoire (que je croyais fictive), à savoir les p*** et les r**** dans son lit. Pauvre Christèle !!!
Elle a plus de mérite que les survivants du tsunami.

Je me souviens fort bien du javelot qui tomba à quelques mètres d'un groupe de coureurs et de ma peur rétrospective. Peu de gens m'ont vu m'énerver (à part mes enfants) mais là, c'était l'occasion.

Par contre je ne me rappelle pas de l'histoire des poids de Sabrina. Mais que sont quelques modestes poids lancés par une cadette face aux "choses de la vie" qui nous permettent de conserver un maigre avantage sur les femmes, j'ai parlé des records supérieurs dans les courses.

En effet, l'homme court plus vite, étant pourvu d'un roulement à billes dont nos consoeurs n'ont pas été pourvues à la fabrication. Voici enfin révélée la vraie raison de cette inégalité.

Remarquez au passage que même un homme dépourvu de la moitié de ce hochet magique peut tenir la route : pensez à Armstrong ou à un perchiste liégeois qui laissa un de ses "boulets sauce lapin" accroché à une perche cassée mais qui poursuivit tout de même sa carrière athlétique de manière fort honorable. Par contre, peu d'eunuques sont connus pour avoir réalisé de grandes choses en sport. ( A part le roi de la tarte aux myrtilles, le roi du pâté gaumais, et quelques autres).


Moralité : tout ce qui pend n'est pas inutile.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
alain guillaume
Posteur des Dieux


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 1009
Localisation: Bourseigne-Vieille / Bruxelles (Forest)

MessagePosté le: Mer 07 Déc 2005 5:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ajouterais même que, sitôt les dégâts circoncis [hum-hum!], l'homme susmentionné, lui qui, à force de trop sauter, avait perdu la boule, se remit courageusement à l'entrainement. Purée, ça en fait des virgules ! Faut qu'j'arrête.

Peu de temps après, alors qu'il commençait à prouver qu'il était capable de remettre le couvert, il cassa toutefois une nouvelle verge... euh, non, une nouvelle perche ! et manqua de peu l'émasculation simple et définitive.

Je n'ai jamais très bien compris pourquoi, mais les performances de Domitien concernèrent dorénavant le 100m ou la longueur (ou les deux car, pour ça au moins, il y avait encore deux possibilités...).

Et pour en revenir au roi du pet et du rot, ça me fait penser à une amie de Christèle qui en avait marre de son mari. Il l'avait sans doute un peu trompé et, le temps aidant, la flamme avait quelque peu terni. Un Bruxellois qui revenait de temps en temps au village (encore un !), lui prêtant une oreille attentive (faut dire que la donzelle était encore jeune et pas mal foutue...), parvint progressivement à la retenir dans ses filets. Et le grand jour arriva. Ce fut le déménagement.

Pourtant, à peine quelques jours plus tard, elle était de retour chez son mari et ils étaient réconciliés. Mais que s'était-il donc bien passé ? Pas possible, son nouveau Jules ne l'avait pas déjà abandonnée pour une autre, pas si tôt ! On ne comprenait pas. Lors d'une séance où elle se confiait, elle en vint toutefois à parler fric. Pour moi, l'affaire était close ! Deux possibiltés : il lui avait pompé son fric et l'avait jetée ou elle avait eu l'intelligence de partir avant d'être à sec (ce qui aurait été une ciconstance assez malencontreuse dans cette situation !).

Eh bien non, ce n'était pas la raison. Ca avait bien sûr pesé dans la balance, mais ce n'était pas l'argument décisif. Ce qui l'avait dégoûté, ne vous rendez-vous pas compte insistait-elle, c'est qu'il pétait dans l'escalier en montant se coucher !

Moralité : son mari doit théoriquement être capable de péter aux toilettes avant de monter.


Dernière édition par alain guillaume le Jeu 08 Déc 2005 6:07 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Dominique Delait
Posteur cosmique


Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 693
Localisation: Lavacherie

MessagePosté le: Jeu 08 Déc 2005 10:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Notre forum étant fréquenté par d'éminents intellectuels, je me devais d'apporter un éclairage scientifique sur la question évoquée dans le sujet précédent, en évoquant trois questions qui sont au fondement de notre réflexion.

Propos recueillis auprès du professeur Edgar Saint Lazare mensuel Pour la Science N° 236 de mars 2003


Quelle quantité de gaz une personne "normale " produit-elle par jour ?

En moyenne, on produit environ un demi-litre de gaz par jour (mesuré à température et pression ambiante), évacué en moyenne au cours de 14 pets. S'il vous est sans doute difficile de mesurer votre volume de pets quotidien, il est en revanche aisé de tenir le compte du nombre de ces pets.
Vous pouvez, afin de faire progresser la science, noter chaque jour ce que vous mangez, le nombre de vos pets, vous pouvez également établir une échelle de puanteur et tenter d'établir des corrélations entre menu, nombre de pets et degré de puanteur.
Nous compilerons les résultats de chacun et publierons une grande enquête statistique, qui, sans aucun doute, fera du bruit dans le landerneau !

Est-ce dangereux de retenir ses pets ?

Le sujet est controversé. Mais il est clair que pendant des siècles, il a été considéré que retenir ses pets était dangereux.
L'empereur Claude avait même promulgué une loi légalisant le pet lors des banquets, mesure considérée comme de salubrité publique.
On a longtemps considéré que retenir ses gaz pouvait causer un empoisonnement du sang.
Les médecins que j'ai consultés aujourd'hui sont plus rassurants et considèrent qu'il n'y a pas de réel danger à retenir ses pets, dans la mesure où les gaz produits sont " naturels " et font partie de l'environnement physiologique normal.
On peut tout au plus souffrir de douleurs en cas de rétention excessive, dûes à l'augmentation de la pression des gaz intestinaux.
Un médecin a tout de même suggéré la possibilité d'une distension pathologique de l'intestin.

Que deviennent les gaz quand on se retient ?

Combien de fois avez-vous retenu un pet, qui vous paraissait inapproprié dans la circonstance où vous vous trouviez, avec l'intention de le libérer un peu plus tard et avez constaté qu'il avait en réalité disparu, alors que vous vous sentiez prêt !
J'ai interrogé de nombreux médecins à ce sujet.
Est-ce qu'il fuit en douceur, sans que l'on s'en aperçoive ? Est-il réabsorbé par les tissus, le sang ? Que devient-il ?
La réponse est unanime : il ne s'échappe pas subrepticement, il n'est pas réabsorbé, il migre simplement dans une région de l'intestin plus éloignée de la sortie, et réapparaît plus tard. C'est assez rassurant de penser que ces pets ne sont pas perdus, mais simplement retardés !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
alain guillaume
Posteur des Dieux


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 1009
Localisation: Bourseigne-Vieille / Bruxelles (Forest)

MessagePosté le: Jeu 08 Déc 2005 10:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour information :

Le gaz part et la couche d'eau zone !

Anthologie du pet... (ou 16 questions existentielles)

Propos recueillis auprès du professeur Edgar Saint Lazare mensuel Pour la Science N° 236 de mars 2003

1. Pourquoi les pets puent-ils ?

L'odeur des flatulences provient de petites quantités de sulfure d'hydrogène et de mercaptans dans le mélange gazeux.
Ces composés contiennent du soufre. Certains composés riches en azote, tels que la skatole ou l'indole participent aussi à l'odeur nauséabonde.
Plus l'alimentation est riche en soufre, plus les quantités de sulfure d'hydrogène et de mercaptans produits pas les bactéries de l'intestin seront abondantes, et plus les pets pueront.
Des aliments tels que le chou-fleur, les oeufs, la viande, sont bien connus pour produire des pets odorants, alors que les haricots produisent des pets abondants, mais généralement inodores ou presque...

2. Pourquoi les pets odorants sont-ils généralement plus chauds et moins bruyants que les pets ordinaires ?

La plupart des flatulences proviennent d'air passé dans l'estomac et sont largement constituées d'azote et de gaz carbonique, l'oxygène ayant été métabolisé bien avant d'atteindre l'anus.
Ces gaz sont inodores, même si, souvent, ils se chargent de quelques autres composés (plus " odorants ") au passage de l'intestin.
Ils sont émis par l'anus sous forme de bulles assez grosses, à la température du corps. On peut souvent arriver à émettre ces bons gros pets de manière sonore, mais ils sont généralement (mais pas toujours !) respectueux de l'environnement relativement à l'odeur.
Ils ne semblent pas particulièrement chauds à l'émetteur.
Une autre source majeure des flatulences sont les bactéries qui peuplent l'appareil digestif. La fermentation bactérienne et tout le processus de digestion produisent de la chaleur et divers gaz.
Les bulles résultantes sont petites et contiennent un concentré de produits nauséabonds, résultat du métabolisme des bactéries.
Ces émanations sont notoirement chaudes, souvent trop petites pour une bonne sonorité, mais excellentes question puanteur : on les appelle émissions SMM (Silencieuses Mais Mortelles !).

3. Quelle quantité de gaz une personne "normale " produit-elle par jour ?

En moyenne, on produit environ un demi-litre de gaz par jour (mesuré à température et pression ambiante), évacué en moyenne au cours de 14 pets. S'il vous est sans doute difficile de mesurer votre volume de pets quotidien, il est en revanche aisé de tenir le compte du nombre de ces pets.
Vous pouvez, afin de faire progresser la science, noter chaque jour ce que vous mangez, le nombre de vos pets, vous pouvez également établir une échelle de puanteur et tenter d'établir des corrélations entre menu, nombre de pets et degré de puanteur.
Nous compilerons les résultats de chacun et publierons, sur frh, une grande enquête statistique, qui, sans aucun doute, fera du bruit dans le landernau !

4. Combien de temps l'odeur met-elle pour atteindre les narines de son voisin ?

Le pet ne se propage pas à la vitesse du son, sinon il serait senti dès qu'il est entendu. La vitesse de propagation du pet dépend des conditions atmosphériques telles que l'humidité, la température, la vitesse du vent et sa direction, de la masse moléculaire des composants du pet, et bien sûr, de la distance entre l'émetteur et le récepteur.
Les pets sont soumis à une dispersion plus ou moins hémisphérique à partir de l'orifice émetteur, de sorte que l'intensité de l'odeur décroît environ comme le carré de la distance, sauf conditions particulières. Généralement, si le pet n'est pas détecté dans les secondes statistiquement entre 13 et 20 secondes qui suivent son émission, il sera trop dilué pour être perçu et se perdra définitivement dans l'atmosphère, contribuant de manière minime, mais non nulle à l'augmentation de l'effet de serre.
Il existe cependant des circonstances exceptionnelles, notamment si le pet est émis dans un petit espace clos, tels qu'un ascenseur ou une voiture, par exemple. Ces circonstances limitant la possibilité de dispersion du pet, ce dernier peut être perceptible pendant une période longue, jusqu'à ce qu'il finisse par se condenser sur les parois.

5. Est-il vrai que certaines personnes ne pètent jamais ?

Non. En tout cas, pas s'ils sont vivants ! On émet même souvent encore des pets peu de temps après la mort.

6. Est-ce que les femmes pètent autant que les hommes ?

Oui. Cependant, les hommes semblent en tirer plus de gloire que les femmes.
Des études scientifiques ont montré qu'il y a d'assez grandes variations entre les volumes de gaz émis par les individus, mais ces variations de volume ne sont pas corrélées au sexe !
On croit souvent que les femmes pètent moins souvent que les hommes.
Ce n'est pas prouvé, et si c'était vrai, cela indiquerait simplement qu'elles doivent un peu plus se retenir, et que le volume individuel de leurs pets est alors supérieur à celui des hommes.

7. Les pets des hommes puent-ils plus que ceux des femmes ?

Si je me réfère à mon expérience des pets féminins, je répondrai simplement : j'espère que non !

8. Pourquoi les haricots sont-ils si célèbres, en tant que générateurs de pets ?

Les haricots (blancs) contiennent des sucres que nous ne digérons pas. Quand ces sucres arrivent au niveau de l'intestin, les bactéries s'affolent, se font un festin colossal et produisent des quantités de gaz !
D'autres éléments ont le même effet : le maïs, les poivrons, le chou, le lait, le raisin, ...
Le chien n'a pas le même métabolisme que nous et chez le chien, des aliments comme la pomme ou le navet provoquent des gaz abondants.

9. A part l'alimentation, qu'est-ce qui peut faire que l'on pète plus que la moyenne ?

Ceux qui ingurgitent beaucoup d'air pètent plus que ceux qui n'avalent que peu d'air.
Cet inconvénient est facile à maîtriser : il suffit de mâcher la bouche fermée.
Les gens anxieux, nerveux, stressés présentent une accélération des mouvements péristaltiques de l'intestin et de ce fait pèteront plus, dans la mesure où les gaz n'ont pas le temps d'être réabsorbés par la paroi intestinale.
Certaines maladies peuvent provoquer un excès de flatulences.
Le transport aérien (cabine pressurisée à 0,8 bars) ou tout autre environnement de basse pression peut provoquer une expansion des gaz intérieurs et donc, au bout du compte, provoquer des flatulences.

10. Un pet ne serait-il pas qu'un rot qui est sorti du mauvais côté ?

Non. Un rot sort de l'estomac et a une composition chimique différente d'un pet.
Les pets contiennent moins de gaz atmosphériques et plus de gaz "bactérien" que les rots.

11. Est-ce dangereux de retenir ses pets ?

Le sujet est controversé. Mais il est clair que pendant des siècles, il a été considéré que retenir ses pets était dangereux.
L'empereur Claude avait même promulgué une loi légalisant le pet lors des banquets, mesure considérée comme de salubrité publique.
On a longtemps considéré que retenir ses gaz pouvait causer un empoisonnement du sang.
Les médecins que j'ai consultés aujourd'hui sont plus rassurants et considèrent qu'il n'y a pas de réel danger à retenir ses pets, dans la mesure où les gaz produits sont " naturels " et font partie de l'environnement physiologique normal.
On peut tout au plus souffrir de douleurs en cas de rétention excessive, dûes à l'augmentation de la pression des gaz intestinaux.
Un médecin a tout de même suggéré la possibilité d'une distension pathologique de l'intestin.

12. Pendant combien de temps est-il possible de ne pas péter ?

Il semble que les pets ne s'échappent involontairement que quand la personne est très relaxée.
Ceci signifie qu'il est tout à fait possible de se retenir pendant toute une journée, mais alors, dès que le sommeil arrive, il est probable que le nombre et le volume des pets sera considérable. Tous ceux qui ont effectué des voyages de nuit (vols de nuit, longs trajets en car, ...) le confirmeront !
Donc la réponse est on peut se retenir aussi longtemps que l'on reste éveillé.

13. Pète-t-on pendant son sommeil ?

La réponse est oui et non.
Oui, comme nous venons de le voir, ceux qui se sont retenus pendant la journée évacuent ces excédents de gaz la nuit, mais, non pour les autres. Le risque de laisser passer plus que du gaz est tellement ancré (consciemment ou inconsciemment) dans les esprits que les sphincters restent sous haute surveillance.
Les gaz s'accumulent pendant la nuit et c'est au réveil que le "dégazage" se produit.

14. Que deviennent les gaz quand on se retient ?

Combien de fois avez-vous retenu un pet, qui vous paraissait innaproprié dans la circonstance où vous vous trouviez, avec l'intention de le libérer un peu plus tard et avez constaté qu'il avait en réalité disparu, alors que vous vous sentiez prêt !
J'ai interrogé de nombreux médecins à ce sujet.
Est-ce qu'il fuit en douceur, sans que l'on s'en aperçoive ? Est-il réabsorbé par les tissus, le sang ? Que devient-il ?
La réponse est unanime : il ne s'échappe pas subrepticement, il n'est pas réabsorbé, il migre simplement dans une région de l'intestin plus éloignée de la sortie, et réapparaît plus tard. C'est assez rassurant de penser que ces pets ne sont pas perdus, mais simplement retardés !

15. Comment peut-on cacher un pet ?

Une société américaine, appelée fort judicieusement Fartypants fabrique et commercialise des sous-vêtements destinés à absorber les odeurs. Si on ne possède pas de Fartypants on peut toujours essayer de faire accuser le chien ou le chat, s'il y en a un dans le coin, ou se plaindre, en extérieur, de ce que le vent apporte des odeurs d'une fosse à purin, ou d'une industrie nauséabonde quelconque ; encore faut-il que le lieu s'y prête...
Quant au bruit ... dans un groupe assez important, il faut prendre un air dégagé, innocent et jeter un rapide coup d'oeil réprobateur à son voisin.
On peut aussi tousser, ou bouger bruyamment sa chaise. Si on n'est que deux, faire comme si de rien n'était, l'autre pensera avoir mal entendu.

16. Peut-on enflammer un pet ?

La réponse est OUI ! Mais c'est extrêmement dangereux !
Non seulement la flamme peut pénétrer le colon, mais on peut aussi mettre le feu à ses vêtements ou même aux objets alentour. Une étude faite par Fartcloud (dont le site Internet n'est malheureusement plus actif) indiquait qu'un quart des personnes ayant mis le feu à leur pet s'étaient plus ou moins grièvement blessées.
Les pets, selon leur composition chimique, brûlent avec une flamme bleue ou jaune ..
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Divers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 15, 16, 17 ... 29, 30, 31  Suivante
Page 16 sur 31

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com